menu Atelier Emilie Blanc - Conservation restauration d'oeuvre d'art
menu Atelier Emilie Blanc - Conservation restauration d'oeuvre d'art

SAVOIR-FAIRE

Nos prestations, nos compétences

01

Domaine d’intervention

Spécialité - Atelier Emilie Blanc - Conservation restauration d'oeuvres d'art

Spécialité et
domaine d’intervention

Au fil de mon expérience, je me suis spécialisée sur le traitement des couches picturales : peintures à l’huile, à la colle, à l’acrylique, à base de résines naturelles, de laque végétale asiatique... avec ou sans vernis ou recouvertes de cire.

Les nombreuses collaborations ont stimulé ma réflexion et favorisé l’adaptation de ma pratique aux peintures de chevalet et aux œuvres en volume (sculptures et objets). En fonction du diagnostic, le traitement consiste à assainir et consolider le support, reprendre les assemblages, retrouver la planéité ou le volume, rétablir l’adhésion de la couche picturale sur le support, effectuer un nettoyage pour révéler l’intensité des couleurs, réintégrer les lacunes, appliquer une nouvelle couche protectrice…

Selon le contexte, je m’oriente vers un réseau pluridisciplinaire de conservateurs-restaurateurs et autres professionnels (artisans, historiens de l’art, laboratoires scientifiques, experts...).

02

En cours de restauration

Photo - Atelier Emilie Blanc - Conservation restauration d'oeuvres d'art

03

Autres prestations

Spécialité - Atelier Emilie Blanc - Conservation restauration d'oeuvres d'art

Autres prestations

Au-delà des traitements réalisés sur les œuvres, nous proposons un éventail de prestations :

-des études préalables à la restauration : études stratigraphiques, études de faisabilité et études de programmation (avec budget et planning prévisionnels)
- la rédaction de cahiers des charges pour le montage de projets de conservation-restauration
- le suivi des analyses et imageries scientifiques, du prélèvement à l’interprétation
- le suivi régulier de l’état sanitaire d’un objet ou d’une collection
- des constats d’état et convoiements d’œuvres en cas de prêt
- des préconisations de conservation préventive
- l’emballage et le transport des œuvres confiées
- une assistance lors des opérations de dépose, repose, remontage, accrochage…
- des communications sur des thèmes spécifiques ou sur des interventions réalisées.

04

Retouche In situ

Photos - Atelier Emilie Blanc - Conservation restauration d'oeuvres d'art

05

A qui s’adressent ces prestations ?

Clients - Atelier Emilie Blanc - Conservation restauration d'oeuvres d'art

A qui s’adressent ces prestations ?

Aux passionnés et amateurs d’art, responsables de collections publiques et collectionneurs privés.

En région Auvergne-Rhône-Alpes, région PACA et Suisse essentiellement. Possibilité d’intervention également dans les autres régions et pays. Dans tous les cas, nous envisagerons ensemble les possibilités de transporter l’objet en atelier ou de réaliser les opérations in situ.

Sélectionnez
un article

Pourquoi restaurer une oeuvre ?

L’enjeu d’une restauration n’est pas de retrouver un état originel. En effet, tous les matériaux constitutifs ont subi l’épreuve du temps...

Lire la suite

Les 6 étapes clés d'une restauration

Notre méthodologie est construite autour de 6 étapes qui garantissent l'intégrité de l'oeuvre, et prennent en compte la volonté de son propriétaire...

Lire la suite

Pourquoi restaurer une oeuvre ?

L’enjeu d’une restauration n’est pas de retrouver un état originel. En effet, tous les matériaux constitutifs ont subi l’épreuve du temps. L’idée de « rajeunir » ou « rafraîchir » l’œuvre d’art est donc inappropriée. Il s’agit plutôt d’accepter son vieillissement, de préserver son intégrité et de participer à sa valorisation.

"Il s’agit plutôt d’accepter son vieillissement, de préserver son intégrité"

On distingue 2 phases d’intervention. La priorité est d’assurer la conservation de l’œuvre (phase 1) afin de pérenniser sa transmission aux générations futures. Dans un second temps, si cela est pertinent, nous proposons d’améliorer l’état de présentation, restituer une unité visuelle ou encore rétablir une fonctionnalité pour apprécier l’objet à sa juste valeur (phase 2).

La seconde phase plus subjective pourra être abordée de différentes façons selon le contexte et le point de vue du restaurateur. Dans le cadre d’une exposition muséale par exemple, nous pouvons réaliser une intervention minimaliste (léger nettoyage, quelques retouches et reprise de l’aspect de surface…) ou à l’extrême une restauration fondamentale qui permettra d’améliorer l’état de présentation de l’œuvre de manière approfondie en traitant les problèmes à la source.

Les 6 étapes clés d'une restauration

1
L’étude de l’œuvre
(indispensable)

Etablir un constat d’état avec photographies avant traitement.

2
Le diagnostic
(indispensable)

Identifier les problèmes, leurs causes, leurs risques d’évolution.

3
La conservation
(indispensable)

Assainir l’ensemble et stabiliser les altérations évolutives.

4
La restauration
(facultative et variable)

Améliorer la lisibilité du volume ou de la composition, améliorer l’état de présentation.

5
Le rapport d’intervention
(indispensable pour les collections publiques)

Documenter les étapes précédemment citées.

6
La conservation préventive
(sur demande)

Conseils pour les manipulations, l’exposition, le soclage, l’emballage, et le transport notamment.

Poursuivez
votre visite